Troubles alimentaires: augmentation fracassante des demandes d’aide

  data-srcset=
Le trouble le plus commun est l’hyperphagie boulimique qui affecte quasiment autant les hommes que les femmes. Photo: Getty Images

(Elsa Vecchi/ Huffington Post Québec) — Fait connu et reconnu, le contexte de pandémie et le confinement ont entraîné des sentiments d’anxiété, de déprime ainsi que d’angoisse chez les personnes souffrant de troubles alimentaires.

En cette semaine du 1er au 7 février, 7e édition de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires, le constat est sans appel: l’augmentation des demandes d’aide est fracassante!

Entretien avec Karine Pendleton, intervenante jeunesse chez ANEB – Anorexie et boulimie Québec – instigateur avec la Maison l’Éclaircie de ce rendez-vous annuel.ADVERTISING

«Les demandes d’aide en ligne chez ANEB ont explosé, allant jusqu’à 131% comparativement à la pré-pandémie», détaille Karine Pendleton. (…)

[button href=”https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/troubles-alimentaires-demandes-aide-aneb_qc_60185fdac5b63b0fb2836d08″ arrow=”true” new_tab=”true”]voir version intégrale[/button]

Catégories