Covid-19 : 30 à 45 % des asymptomatiques ne sont pas à l’abri de séquelles pulmonaires

  data-src=
Crédits : Enriquelopezgarre/Pixabay

(Yohan Demeure/ SciencePost) — Une étude récente menée aux États-Unis estime entre 40 et 45 % la part des personnes infectées par le Covid-19 ne présentant aucun symptôme. Or, ces dernières peuvent elles aussi avoir des dommages au niveau des poumons.

Selon les médecins, il s’agit de séquelles qu’il est seulement possible de voir via une technique d’imagerie médicale.

La méta-étude menée par un duo de chercheurs du Scripps Research Translational Institute (États-Unis) et publiée dans la revue Annals of Internal Medicine le 3 juin 2020 n’a rien de rassurant. Après avoir examiné les données de 16 groupes de malades aux quatre coins du monde, les chercheurs sont en effet arrivés à la conclusion que les personnes asymptomatiques peuvent également présenter des séquelles au niveau des poumons.

Parmi les cohortes de patients examinés, nous retrouvons notamment des malades du navire Diamond Princess (Japon) et du porte-avions français Charles de Gaulle (France). Citons aussi la petite ville de Vo’ (Italie) ainsi qu’un refuge pour sans-abris à Los Angeles (États-Unis). (…)

[button href= »https://sciencepost.fr/covid-19-30-a-45-des-asymptomatiques-ne-sont-pas-a-labri-de-sequelles-pulmonaires/ » arrow= »true » new_tab= »true »]voir version intégrale[/button]

Posted in