Alzheimer: comment l’exercice physique peut nous protéger de la maladie

  data-src=
Ces nouveaux travaux montrent que l’irisine favorise aussi la croissance neuronale de l’hippocampe du cerveau, une région qui joue un rôle essentiel dans l’apprentissage et la mémoire. Photo: Pexels

(Charlotte Arce/ Pourquoi Docteur?) — Excellente pour lutter contre la dépression, recommandée contre l’insuffisance cardiaque, le surpoids ou le diabète de type 2… On ne compte plus les études scientifiques s’étant penchées sur les vertus de l’activité physique.

De nouveaux travaux internationaux, publiés dans la revue Nature Medicine, mettent aussi en lumière le rôle bénéfique joué par l’exercice physique sur notre mémoire à court terme.

Selon leurs auteurs, pratiquer régulièrement une activité physique permettrait en effet de prévenir le déclin cognitif et donc l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Jusqu’à récemment, les chercheurs ignoraient encore pourquoi. Ils ont ensuite découvert qu’une hormone appelée irisine était libérée dans l’organisme pendant l’activité physique.

[button href= »https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/28256-Alzheimer-l-exercice-physique-protege-maladie » arrow= »true » new_tab= »true »]voir version intégrale[/button]