Vitesse de sédimentation : définition, comment se passe l’examen, quels sont les risques pour la santé ?

 width=

(Guilhem Denis/ Gentside) — Également appelée réaction de Biernacki, la vitesse de sédimentation est un examen biologique fréquemment prescrit par les médecins afin de détecter un éventuel mécanisme inflammatoire.

Qu’est-ce que la vitesse de sédimentation ?

Il s’agit d’un test médical d’orientation qui permet au médecin d’affiner son diagnostic. En effet, la vitesse de sédimentation correspond à la durée qu’il faudra aux globules rouges et aux autres éléments sanguins en suspension dans le plasma pour se précipiter au fond d’un tube à sédimentation de Westergreen gradué de 0 à 200 mm.

Le taux de sédimentation est ainsi exprimé en mm/h. Ce dernier varie en fonction de la concentration des protéines contenue dans le sang, susceptible de fluctuer en présence d’un processus inflammatoire. Il faut savoir qu’une inflammation entraîne une augmentation du taux de protéines inflammatoires et d’immunoglobulines. De fait, la vitesse de sédimentation s’impose comme un marqueur non spécifique de l’inflammation. (…)

[button href=”https://www.maxisciences.com/vitesse-de-sedimentation/vitesse-de-sedimentation-definition-comment-se-passe-l-examen-quels-sont-les-risques-pour-la-sante_art39317.html” arrow=”true” new_tab=”true”]voir version intégrale[/button]

Posted in

Catégories