Cancer du sein : la radiothérapie locale pour réduire le risque de cancers secondaires

(Olivier Lefebvre/ Radio-Canada) — La radiothérapie locale pour traiter un cancer du sein serait un choix encore plus judicieux qu’on ne le croyait.

Jean-Philippe Pignol, directeur du Département de radio-oncologie de l’Université Dalhousie, à Halifax, encourage les patientes à considérer ce traitement.

Comparativement à la radiothérapie traditionnelle, l’irradiation locale réduirait le risque de provoquer un cancer secondaire, comme celui du poumon.

Le docteur Pignol s’intéresse aux deux techniques depuis quelques années et les résultats d’études récentes permettent d’en savoir davantage sur celles-ci.

«La mauvaise nouvelle, c’est qu’on confirme ce que d’autres ont publié : quand vous avez une radiothérapie, ça peut créer un cancer du poumon, dit-il. La très bonne nouvelle, c’est qu’il existe des techniques qui permettent de réduire ce risque de façon très significative.» (…)

Posted in

Catégories