Un autre coup dur pour la santé mentale des Québécois

Une étude sur la santé mentale signale que les travailleurs essentiels et les télétravailleurs sont particulièrement affectés par des troubles de santé mentale. Photo: Graham Hughes La Presse canadienne 

(Jeanne Corriveau/ Le Devoir) — La pandémie de COVID-19 met déjà à rude épreuve la santé mentale des Québécois. Les nouvelles directives sanitaires annoncées par le premier ministre François Legault mercredi risquent d’accentuer la détresse d’une partie de la population déjà fragilisée par des mois de sacrifices.

C’est ce que croit le psychologue Gaëtan Roussy et vice-président du conseil d’administration de l’Association des psychologues du Québec. « Ce n’est pas seulement long, mais on n’a pas de date butoir — et je le comprends.

Le problème, c’est que les gens font déjà des efforts depuis tellement longtemps et la situation empire malgré tout, explique Gaëtan Roussy. Ça joue beaucoup sur le système au plan psychologique. Les gens se disent qu’ils ont fait beaucoup d’efforts, mais que ça ne donne aucun résultat. » (…)

voir version intégrale

share/partager