Trois exercices de méditation pour les enfants

Apprendre à se calmer. À reconnaître les émotions négatives, comme le stress ou la colère, qui peuvent faire peur

(Anne-Laure Vaineau/ Psychologies) — C’est bien souvent le premier exercice d’une séance de méditation pour enfant, mais aussi celui qui peut, isolément, être réalisé à tout moment, n’importe quand.

Parce que nous passons notre temps à parler, et à leur parler, de la pluie et du beau temps, des nuages, du vent, de la température et de ce que nous ressentons en fonction de celle-ci, les enfants n’ont aucun mal à trouver des mots liés à la météo pour décrire ce qu’ils ressentent au fond d’eux-mêmes. Que ce soit pour traduire une émotion, une pensée ou une sensation physique.

Leur poser la question leur demande de s’interroger sur ce qu’ils éprouvent. C’est le premier mouvement pour s’entrainer à être présent à ce qu’ils vivent, à se recentrer sur ce qu’ils ressentent. (…)

voir version intégrale

share/partager