Placenta accreta: quelle est cette complication de l’accouchement?

Dans le cas d’une suspicion de placenta accreta, les professionnels de santé peuvent proposer une échographie et une IRM (imagerie par résonance magnétique, possible pendant la grossesse). Photo: Pexels

(Magalie Regnier/ Santé Magazine) — Anomalie rare qui touche environ 1 grossesse sur 2.500, un placenta dit accreta, soit inséré dans le muscle utérin, est une source de complication sérieuse en post-partum immédiat. Éclairage sur cette pathologie avec le professeur Michel Dreyfus, chef du service de gynécologie obstétrique au CHU de Caen.

Il ne se sent pas pendant la grossesse et ne pose aucun problème au développement de bébé. Pourtant, le placenta dit accreta est une pathologie sérieuse qui compromet la délivrance (soit l’expulsion du placenta) chez la femme qui accouche.

“Lors d’une grossesse, le placenta est une connexe qui se forme dans l’utérus pour alimenter le bébé. On appelle un placenta accreta un placenta qui ne s’est pas développé au contact du myomètre, mais qui s’est inséré en partie ou totalement dans le muscle utérin”, explique le Pr Michel Dreyfus, chef du service de gynécologie obstétrique au CHU de Caen. (…)

Catégories