Pourquoi l’humeur de certaines femmes change à l’approche des règles ?

Il est possible de prendre un traitement pour soigner le trouble dysphorique prémenstruel

 width=

(Damien Mascret/ Le Figaro) — Humeur changeante, irritabilité, anxiété, crises de larmes inexpliquées, le cortège de symptômes susceptibles d’annoncer l’arrivée de règles atteindrait près de neuf femmes sur dix à des degrés divers. Souvent banalisé ou considéré avec fatalité. À tort, car des traitements existent pour celles dont la qualité de vie est ainsi régulièrement altérée.

«Pour 15 à 20 % des femmes, les symptômes sont suffisamment sévères pour perturber le fonctionnement normal et répondre aux critères d’un syndrome prémenstruel», expliquait en 2016 dans un éditorial du Journal of Women’s Health le Pr Elisabeth Bertone-Johnson, professeur d’épidémiologie à l’université du Massachusetts.

La chercheuse, spécialiste du syndrome prémenstruel ajoutait qu’«approximativement 3 à 8 % des femmes avec des symptômes émotionnels sévères remplissent aussi les critères de trouble dysphorique prémenstruel (TDPM)». Une entité qui n’a fait son entrée officielle dans le manuel de référence des psychiatres américains (le DSM) qu’en 2013!

«On admet communément que c’est le Dr Robert Frank qui a attiré l’attention de la communauté médicale sur la tension prémenstruelle à travers la description d’une série de cas», notaient les docteurs Kimberly Ann Yonkers et Michael Simoni de l’université de Yale le mois dernier dans l’American Journal of Obstetrics & Gynecology. C’était en 1931. (…)

[button href= »http://sante.lefigaro.fr/article/pourquoi-l-humeur-de-certaines-femmes-change-a-l-approche-des-regles-/ » arrow= »true » new_tab= »true »]voir version intégrale[/button]

Posted in