Les effets préventifs de l’aspirine sur le développement du cancer

Des questions subsistent quant à la dose optimale, la durée, l’efficacité, la sécurité et l’impact de l’aspirine sur différents sous-types de cancers spécifiques. Photo: Pexels

(Green Facts) –– Malgré leur stade de développement précoce, certaines découvertes importantes ont été faites pour la prévention du cancer. Parmi celles-ci, ce rapport indique que l’aspirine à faible dose se distingue comme ayant le plus grand impact potentiel sur la population dans son ensemble.

Si l’aspirine a fait l’objet de recommandations antérieures de la part des organismes professionnels contre son utilisation dans la population générale en raison de certains risques d’hémorragie gastro-intestinale et cérébrale, ces recommandations doivent maintenant être mises à jour compte tenu des avantages beaucoup plus importants constatés pour la prévention du cancer que pour les maladies cardiovasculaires.

Pour le cancer de l’ovaire, des preuves émergentes suggèrent que l’utilisation très fréquente de l’aspirine (≥ 6 jours par semaine) serait associée à des réductions modestes du risque dans les études cas-témoins et prospectives regroupées. (…)

Catégories