Cancer du sein: pourquoi l’activité physique est-elle si bénéfique ?

Les résultats ont montré que le sérum sanguin obtenu après le sport chez les femmes atteintes d’un cancer du sein a permis de réduire la survie de deux lignées cellulaires de cancer du sein.

(Alexandra Bresson/ Santé Magazine) — Quel processus biologique est à l’origine des bienfaits de l’activité physique pour les femmes atteintes d’un cancer du sein ? C’est ce qu’ont découvert des chercheurs danois.

Outre la prévention des maladies cardiovasculaires, du diabète et de l’obésité, une activité physique régulière contribue à réduire la fréquence de survenue de cancers. Mais le sport pendant la maladie et ses lourds traitements présente aussi des avantages puisqu’il permet “d’améliorer la survie des personnes malades, ainsi que leur qualité de vie”, comme l’explique l’institut national du cancer (Inca).

Plus précisément, il est reconnu qu’être actif pendant un cancer aide à combattre efficacement la fatigue, à lutter contre certains effets secondaires des traitements comme la chimiothérapie (nausées, vomissements, constipation, diarrhée) et surtout à éviter le risque de récidive. Au lieu de mener une nouvelle étude sur le sujet, des chercheurs du Copenhagen University Hospital ont voulu savoir quels mécanismes biologiques entrent en jeu pour expliquer cet effet bénéfique. Dans le but, à terme, d’élaborer des interventions thérapeutiques pour cibler la progression des tumeurs. (…)

Catégories