La musique, médicament en vente libre

Des chercheurs québécois documentent nos habitudes d’écoute et leurs effets sur le stress et la résilience pendant la pandémie de COVID-19.

(Charles-Éric Blais Poulin/ La Presse) — C’est un lieu commun depuis l’Antiquité, c’est devenu une vérité scientifique dans les années 90 : la musique fait du bien.

Mais qu’en est-il en période de crise sanitaire ? Pour le savoir, des chercheurs québécois documentent nos habitudes d’écoute et leurs effets sur le stress et la résilience pendant la pandémie de COVID-19.

« L’idée m’est venue dans les premiers jours de la crise, explique Marie-Andrée Richard, doctorante en neuroscience cognitive.

Je voyais à quel point la musique occupait une place importante dans nos vies. Le présentateur Patrice Roy, par exemple, terminait chaque téléjournal avec des capsules musicales. » (…)

voir version intégrale

share/partager