Frottis anormal, qu’est-ce qui se passe après?

  data-src=
« Frottis anormal ne veut pas dire cancer. Dans la majorité des cas, il n’y a rien de grave ni d’urgent. Le but est de repérer un éventuel cancer des années auparavant .» iStock

(Pauline Verduzier/ Santé Magazine) –– Si un frottis anormal est une source d’inquiétude pour la patiente, il ne signifie pas nécessairement cancer du col de l’utérus. En cas d’anomalie, des examens complémentaires  (test HPV, colposcopie) doivent donc être pratiqués pour confirmer ou non l’infection par le papillomavirus humain.

Le frottis est le test de référence pour dépister des lésions précancéreuses ou cancéreuses du col de l’utérus. Il recherche également les virus HPV (papillomavirus humains) dont certains sont responsables de 70 % des cancers du col de l’utérus.

Un frottis anormal signifie que les cellules prélevées puis observées au microscope, présentent des anomalies sans les caractériser de façon très précise.  Voici les différents cas de figure. (…)

[button href= »https://www.santemagazine.fr/sante/examens-medicaux/prelevements/frottis/frottis-anormal-quest-ce-qui-se-passe-apres-337823#:~:text=Si%20un%20frottis%20anormal%20est,infection%20par%20le%20papillomavirus%20humain. » arrow= »true » new_tab= »true »]voir version intégrale[/button]