Devenir mère après un cancer

  data-src=
Toutes ces méthodes de préservation de la fertilité doivent être systématiquement discutées et proposées aux jeunes femmes prises en charges pour des cancers. Photo: Pexels

(Candice Satara-Bartko/ Parents) — Les traitements du cancer ont fait des progrès considérables ces dernières années et ainsi permis d’améliorer le pronostic de beaucoup d’entre eux. Cependant, ils ont des effets secondaires fréquents sur la fertilité des femmes concernées.

La radiothérapie dans la région pelvienne provoque en effet une stérilité définitive si les ovaires sont dans le champ d’irradiation. La chimiothérapie, quant à elle, peut perturber le cycle menstruel selon le médicament qui est utilisé et l’âge de la femme, mais il est toujours possible de retrouver une fertilité normale dans plus de la moitié des cas.

Après 40 ans en revanche, les choses se compliquent, une aménorrhée consécutive à une chimiothérapie augmente le risque de ménopause précoce. (…)

[button href=”https://www.parents.fr/grossesse/sante/devenir-mere-apres-un-cancer-7417″ arrow=”true” new_tab=”true”]voir version intégrale[/button]

Catégories