Des soupçons de falsifications de données planent sur 15 ans d’étude sur l’alzheimer

C’est le neuroscientifique Matthew Schrag de l’Université Vanderbilt qui a sonné l’alarme le premier.

(Radio-Canada) –– Une enquête menée par la revue Science (en anglais) tend à montrer que certaines données à la base d’une étude phare sur la maladie d’Alzheimer publiée en 2006 dans la revue Nature ont été falsifiées.

Le chercheur Sylvain Lesné et ses collègues de l’Université du Minnesota y montraient qu’un sous-type d’agrégats de protéines bêta-amyloïde était responsable de la démence chez les rats.

Ces travaux confirmaient ainsi l’hypothèse selon laquelle l’accumulation de ces protéines à la surface des neurones formait des plaques qui bloquaient le transfert de signaux entre les neurones, entraînant la mort des cellules et l’apparition des symptômes de l’alzheimer. (…)

Catégories