Syndrome des ovaires polykystiques : symptômes et traitement

 width=

(Brice Louvet/ Science Post) — Le syndrome des ovaires polykystiques est le trouble hormonal le plus fréquent chez les personnes en âge de procréer. C’est également l’une des principales causes d’infertilité chez les femmes, selon l’American College of Obstetricians and Gynecologists. Mais quels sont les symptômes ? Et existe-t-il des traitements ?

La maladie est nommée ainsi en raison des multiples kystes qui tapissent le bord externe des ovaires. Ce ne sont en réalité pas vraiment des kystes, mais de petits follicules d’ovules non développés qui peuvent empêcher une femme d’ovuler chaque mois.

Mais les symptômes s’étendent au-delà des ovaires, mettant en péril la santé physique et émotionnelle des femmes concernées. Bien que la cause exacte de cette affection soit inconnue, on pense que la résistance à l’insuline – soit l’incapacité du corps à utiliser efficacement l’insuline, une hormone qui régule la glycémie – joue un rôle de premier plan.

Une autre cause possible est un excès d’hormones mâles, ou androgènes. La génétique peut également être un facteur de risque : la maladie a en effet tendance à se développer chez une femme dont la mère ou la sœur ont déjà été touchées. (…)

[button href=”https://sciencepost.fr/2018/06/syndrome-des-ovaires-polykystiques-symptomes-et-traitement/” arrow=”true” new_tab=”true”]voir version intégrale[/button]

Posted in

Catégories