Santé mentale: 45% des femmes ont ressenti un impact négatif de la pandémie

Pour LynnMarie Sardinha et Avni Amin, la crise sanitaire a montré les conséquences d’un partage inéquitable des tâches ménagères, lourd de conséquences pour la santé mentale des femmes.

(Joanna Gabriel/ Doctissimo) — Violences sexistes en hausse, difficile retour au travail, santé mentale fragilisée… Les deux ans de pandémie de Covid-19 ont détérioré les conditions de vie des femmes dans le monde. Une nouvelle étude de l’ONU Femmes dresse le bilan.

L’ONU Femmes a publié en novembre 2021 une enquête menée auprès de 16.154 femmes dans 13 pays à revenus intermédiaires (Colombie, Ukraine, Maroc, Bangladesh, etc.) Quelque 45% de ces femmes disent avoir été victimes, ou connaître une femme qui a été victime, de violences depuis le début de la pandémie.

“Les incertitudes économiques, les fermetures des écoles ou encore la charge mentale due aux tâches domestiques ont créé un environnement propice aux conflits intra-familiaux”, expliquent LynnMarie Sardinha et Avni Amin, chercheuses à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). (…)

Catégories