Ménopause et risques cardiaques : le traitement hormonal substitutif doit être administré plus tôt

  width=

(Raphaëlle de Tappie/ Pourquoi Docteur) — Quand une femme atteint la ménopause, elle souffre souvent de bouffées de chaleur, de sueurs nocturnes et/ou de sécheresse vaginale – celle-ci étant due à la baisse du niveau d’estrogène.

Cette hormone permet également aux artères de fonctionner correctement, ce qui induit une augmentation des risques de contracter une maladie cardiovasculaire pendant la ménopause.

C’est pourquoi, pour contrer ces effets indésirables et dangereux, certaines femmes se tournent vers le traitement hormonal substitutif (THS). Mais ces dernières décennies, de nombreuses études ont fait le lien entre cette technique et le cancer du sein, de l’utérus et des ovaires.

Une nouvelle recherche canadienne publiée dans la revue Acta Physiologica, avance que le THS pourrait protéger efficacement le cœur si les femmes le prenaient avant la ménopause et non pas après, comme c’est toujours le cas. (…)

[button href= »https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/29321-Menopause-risques-cardiaques-traitement-hormonal-substitutif-administre-tot » arrow= »true » new_tab= »true »]voir version intégrale[/button]