Hausse marquée des hospitalisations pédiatriques

Au CHU Sainte-Justine et à l’Hôpital de Montréal pour enfants, c’est le spectre du mystérieux syndrome inflammatoire multisystémique (surtout redouté chez les petits non vaccinés) qui continue de préoccuper.

(Louise Leduc/ La Presse) — L’augmentation substantielle du nombre d’enfants hospitalisés positifs à la COVID-19 ne fait toujours pas redouter qu’Omicron soit plus virulent pour les enfants que les précédents variants. Selon les spécialistes interrogés, les hospitalisations pédiatriques à la hausse reflètent en grande partie la transmission communautaire fulgurante qui se traduit par de forts pourcentages de tests positifs sur des enfants venus aux urgences pour d’autres symptômes.

Au CHU Sainte-Justine et à l’Hôpital de Montréal pour enfants, les inquiétudes ne portent donc pas beaucoup sur les hospitalisations pédiatriques actuelles, qui sont sous contrôle en général. C’est plutôt le spectre du mystérieux syndrome inflammatoire multisystémique (surtout redouté chez les petits non vaccinés) qui continue de préoccuper, de même que les effets négatifs de l’école à distance sur la santé mentale. (…)

Catégories