Endométriose: une découverte pourrait faciliter le diagnostic

Actuellement, l’endométriose peut être diagnostiquée par échographie endovaginale ou par IRM, effectuée par un radiologue spécialisé. Photo: Pexels

(Helene Bour/ Santé Magazine) –– Dans une nouvelle étude scientifique, des chercheurs ont identifié deux différences au niveau du sang menstruel des femmes permettant de mieux diagnostiquer l’endométriose, à l’aide d’une simple analyse de sang.

En plein mois de sensibilisation, et à quelques jours de la qui se tiendra ce samedi 24 mars, cette étude est plutôt une bonne nouvelle pour les femmes atteintes. Dans une nouvelle étude, menée par le Feinstein Institut de New York (Etats-Unis), des chercheurs indiquent avoir mis au point un moyen expérimental, rapide et non invasif pour diagnostiquer l’endométriose, maladie gynécologique chronique qui touche au moins une femme sur dix.

Celle-ci consiste à recueillir du sang menstruel lors des règles, et à l’analyser. Car les femmes atteintes d’endométriose auraient une composition du sang menstruel différente des femmes non atteintes, permettant de diagnostiquer la maladie. (…)

Catégories