Alzheimer: un patient voit son état s’améliorer après une greffe de microbiote

Chez l’humain, trop peu d’études bien réalisées sont disponibles concernant la composition microbienne de patients MA versus des contrôles sains ou autres démences. Photo: Pexels

(Julien Fernandez/ Futura Santé) — Un rapport de cas vient d’être publié dans la littérature médicale. Après une greffe de microbiote, les symptômes d’un patient, probablement atteint de la maladie d’Alzheimer, se sont considérablement améliorés.

Soyons prudent. Ce qui va suivre est un article qui vulgarise un rapport de cas publié dans Journal of International Medical Research, c’est-à-dire, un cas clinique que les médecins ont jugé bon de rapporter dans la littérature scientifique car il était intriguant. 

Il ne constitue en rien une preuve que la transplantation fécale et l’amélioration des symptômes de la probable maladie d’Alzheimer (MA) du patient sont liés. Et même si c’était le cas, il ne constitue en aucune façon une preuve pour juger de l’efficacité et de la balance bénéfice/risque d’une telle intervention. Prise de précaution faite, commençons.  (…)

Catégories