Alzheimer: Asymptomatique mais déjà à risque de chutes

En synthèse, l’analyse montre que le risque de chute est plus élevé dans la phase de neurodégénérescence préclinique de la maladie, Photo: Pexels

(Santé Log) — Même sans troubles cognitifs évidents, les personnes atteintes de premières lésions liées à la maladie d’Alzheimer présentent déjà un risque sérieux de chutes, alerte cette étude de l’Université de Washington, présentée dans le Journal of Alzheimer’s Disease. L’équipe décrypte les facteurs de ce risque accru de chute, non pas l’amyloïde mais la neurodégénérescence, en particulier dans les réseaux somatomoteurs impliqués dans le traitement des entrées sensorielles et le contrôle du mouvement.

Les chutes sont la principale cause de blessures mortelles chez les personnes âgées. Certains facteurs de risque sont bien connus – âge avancé, problèmes de vision ou d’équilibre, faiblesse musculaire, mais un début de maladie d’Alzheimer même asymptomatique reste un facteur méconnu quoique bien réel. Les personnes âgées aux premiers stades de la maladie d’Alzheimer, avant la survenue de troubles cognitifs, encourent également un risque accru de chute. (…)

Catégories