Un régime alimentaire équilibré dès la quarantaine indispensable pour un cerveau sain

Ces résultats ont leur importance car ils montrent que des habitudes alimentaires saines tout au long de la vie sont nécessaires pour se protéger contre la neurodégénérescence liée au vieillissement.

(Alexandra Bresson/ Santé Magazine) — L’alimentation joue un rôle clé dans la prévention de nombreuses pathologies dont la maladie d’Alzheimer, rappelle une récente étude australienne. Ses auteurs soulignent l’importance d’adopter un régime le plus équilibré possible dès la quarantaine pour un effet préventif notable.

S’il est difficile d’attribuer spécifiquementà un nutriment des effets protecteurs sur le cerveau, les études sont de plus en plus nombreuses à démontrer clairement le rôle que pourrait jouer l’alimentation dans la protection contre le vieillissement cérébral, le déclin cognitif lié à l’âge et donc les démences.

La dernière en date, menée par des chercheurs de l’Université Deakin (Australie), montre que les personnes qui ont une alimentation saine à la quarantaine ont un volume cérébral plus important que celles qui suivent une alimentation moins saine. Et suggère que les choix alimentaires dès cette période de vie réduisent le risque de troubles cérébraux dégénératifs à mesure que nous vieillissons. (…)

Catégories