Le vaccin contre la grippe, ça marche ou pas ?

(Alain Vadeboncoeur/ L’actualité) — Les questions qui me sont le plus souvent posées à l’automne concernent l’efficacité du vaccin pour la grippe. Est-ce que ça marche ou pas ? Est-ce que ça vaut la peine ? Est-ce que c’est risqué ?

Tout un lot d’interrogations pertinentes, pour lesquelles des réponses existent, fort heureusement. Bien qu’on doive préciser ce qu’on veut dire quand on parle de risques et d’efficacité.

Ces questions surgissent à l’annonce de la campagne annuelle de vaccination contre la grippe, qui vient de débuter, et quand la grippe frappe, souvent en décembre ou en janvier de chaque année. Les conseils paraissent alors dans les grands quotidiens, suivis des charges habituelles contre les vaccins, puis cela tourbillonne sur les réseaux sociaux jusqu’au printemps… et que la grippe soit à nouveau derrière.

Il est vrai que l’efficacité du vaccin contre la grippe est variable. Il est habituellement moins efficace que d’autres vaccins, comme celui de la rougeole. D’autre part, plein de rumeurs courent quant à sa toxicité supposée, alors qu’on soupçonne parfois les pharmaceutiques de se remplir les poches en abusant de la crédulité des gens.

Un faux débat

Commençons par la vaccination en général. Les « débats » sur la question roulent depuis toujours, avec ses farouches opposants, qui tiennent sur le sujet un discours diamétralement opposé à celui de la santé publique et de la science. On finit presque par penser que c’est un vrai « débat », comme on peut discuter, disons, de l’arrivée des Expos au centre-ville de Montréal ou bien du troisième lien vers la Rive-Sud à Québec. (…)

voir version intégrale

share/partager