Un vaccin éviterait plus de 100 000 fausses couches et décès de nouveau-nés

(Agence France-Presse) — Plus de 100 000 fausses couches et décès de nouveau-nés pourraient être évités dans le monde grâce à un vaccin contre une infection courante chez les femmes enceintes par une bactérie, le streptocoque B, suggèrent plusieurs études publiées lundi.

Le risque de maladie présenté par ce streptocoque a été longtemps sous-estimé, soulignent les auteurs, dont les travaux paraissent dans la revue médicale Clinical Infectious Diseases et ont également été présentées à la conférence annuelle de l’American Society of Tropical Medicine and Hygiene réunie à Baltimore (Maryland).

Plus de 21 millions de femmes enceintes dans le monde sont porteuses de cette bactérie longtemps considérée inoffensive, estiment ces chercheurs de la faculté d’Hygiène et de médecine Tropicale de Londres (LSHTM).
Aujourd’hui, on sait que ce streptocoque est responsable de septicémie et de méningite potentiellement mortelles chez le nouveau-né et que cet agent pathogène est aussi une cause majeure de fausse-couche. (…)

voir version intégrale

 

share/partager