Le syndrome du sapin, allergie méconnue de Noël

(Ouest-France.fr) — À l’approche des fêtes de fin d’année, les sapins font leur entrée dans les maisons. Une joie pour les petits et les grands… sauf quand on y est allergique ! Peu connue, l’allergie au sapin de Noël existe bel et bien. Elle déclenche tous les symptômes du rhume des foins, en plein mois de décembre.

Il est censé apporter joie et bonheur en décorant les foyers pour les fêtes de fin d’année. Pourtant, pour certains, sa proximité n’a rien de réjouissante. Le sapin de Noël est un fauteur de troubles dans bien des maisons, car il est allergène. Ou plutôt, ce sont les moisissures qu’il transporte peuvent déclencher de véritables « rhumes des foins ».

Crise d’asthme et « nez qui coule »

Rhinite, toux, essoufflement, congestion des sinus, conjonctivite, yeux irrités, larmoiement, ou asthénie, douleurs thoraciques, troubles du sommeil… Autant de symptômes causés par le syndrome du sapin de Noël. Cette allergie se déclenche en général en présence du pollen dans l’écorce de l’arbre, ou encore à cause des moisissures que l’on retrouve dans les épines et le tronc. Une maladie que les spécialistes commencent tout juste à véritablement comprendre.

En 2011, c’est l’allergologue Lawrence Kurlandsky qui met en lumière cette allergie en publiant une étude du phénomène dans les Annals of Allergy, Asthma and Immunology, un journal médical américain. En analysant 23 échantillons d’écorce et d’aiguilles de pin, le chercheur a découvert près de 53 moisissures différentes, toutes potentiellement déclencheuses de crises d’asthme, d’éternuements et de « nez qui coule ». Des moisissures qui se développent préalablement sur l’arbre lors de sa culture en plein air, et qui profitent ensuite des intérieurs, chauds en hiver, pour coloniser encore davantage les arbres de Noël. (…)

voir version intégrale

share/partager