Paternité : les pères plus âgés font courir des risques à leur partenaire et à leur enfant

(Raphaëlle de Tappie/ Pourquoi Docteur) — Partout dans les pays développés, hommes comme femmes font des enfants beaucoup plus tard qu’avant. Mais si on entend parler sans arrêt de l’horloge biologique des femmes, qu’en est-il de celle des hommes ?

D’après une étude à paraître dans le journal Maturias, une paternité trop tardive pourrait affecter la santé de la mère et de l’enfant.

Pour en arriver à cette conclusion, Gloria Bachmann, directrice de l’Institut de santé pour les femmes à l’Ecole Médicale Rutgers Robert Wood Johnson, a analysé 40 ans de recherches sur les effets de l’âge des parents sur la fertilité, la grossesse et la santé de l’enfant aux Etats-Unis.

Les chercheurs ont ainsi pu observer que les pères de 45 ans et plus ont non seulement souvent des problèmes de fertilité (même quand la femme a moins de 25 ans) mais font également courir davantage de risques que les autres à leur partenaire pendant la grossesse avec des complications telles que la pré-éclampsie ou le diabète gestationnel. (…)

voir version intégrale

share/partager