New York: comment un seul patient a entraîné une épidémie de rougeole

(Marine Van Der Kluft/ Le Figaro) — En mars 2013, quand un adolescent retourne à New York pour ses vacances, il ne se doute pas qu’il allait provoquer la plus grosse épidémie de rougeole que la ville ait connue en 20 ans. Le coût total de l’épidémie a été estimé à 400 000$.

Au total, ce sont 58 personnes qui ont été infectées dans la ville de la côte Est des États-Unis entre mars et juin 2013, selon une étude publiée ce 30 juillet 2018 dans la revue JAMA Pediatrics. Une équipe de chercheurs du Département de santé de la ville s’est intéressée au coût économique qu’a produit cette épidémie.

Grâce à une bonne couverture vaccinale, la maladie avait disparu des États-Unis en 2000. Comment a-t-elle donc été réintroduite dans le pays? La faute aux refus et retards volontaires de vaccination ces dernières années, selon les chercheurs.

En effet, le jeune homme n’était pas vacciné quand il a été infecté à Londres, où il étudiait. Originaire de New York, c’est lorsqu’il retourne dans sa famille que les premiers cas d’infection se déclarent. Aucun des membres de la famille n’était vacciné.

En France, 11 vaccins sont obligatoires depuis le 1er janvier 2018, dont le vaccin contre la rougeole. Mais aux États-Unis, la plupart des États laissent la liberté aux parents de faire vacciner ou non leurs enfants. (…)

voir version intégrale

 

share/partager