Un malade transmet la grippe même sans tousser

Une étude américaine révèle la stupéfiante propagation du virus dans l’air

(Damien Mascret/ Le Figaro) — Il est un peu tard pour se faire vacciner contre la grippe mais au moins peut-on tenter d’y échapper. L’esquive est sans doute plus difficile qu’on ne le pensait jusqu’alors. En effet, contourner les malades qui toussent ne suffit sans doute pas pour éviter d’inhaler des particules virales.

Des chercheurs américains, dont les travaux viennent d’être publiés dans l’édition avancée des Actes de l’Académie nationale des sciences des États-Unis (Pnas) ajoutent quelques précieuses informations aux recommandations déjà existantes. Ils se sont aperçus que même sans tousser, un malade grippé qui respire et parle diffuse du virus autour de lui.

Les chercheurs ont demandé à 142 personnes de respirer normalement pendant 30 minutes dans un dispositif collectant l’air les environnant. Les volontaires pouvaient bien sûr tousser ou éternuer et ils devaient aussi réciter l’alphabet à trois reprises pendant cette demi-heure.

Les participants avaient tous une grippe, confirmée par des prélèvements, dont les symptômes étaient apparus depuis un à trois jours. Cette période correspond à celle de contagiosité maximale en cas de contamination. À noter que l’on est aussi contaminant dans les deux jours qui précèdent les symptômes, mais on ne sait pas à ce moment-là que l’on va avoir la grippe. (…)

voir version intégrale

 

share/partager