Maintenir un système distinct pour le cannabis médicinal divise les médecins

(Radio-Canada) — Santé Canada a déclaré qu’après sa légalisation le 17 octobre, le cannabis à usage récréatif fera l’objet d’un système séparé du cannabis médicinal. L’Association médicale canadienne (AMC) estime par contre que les médecins ne devraient pas jouer le rôle de « gardiens », ce que contestent des professionnels du secteur.

L’AMC dit qu’après la légalisation il ne devrait pas être nécessaire que le cannabis à usage à usage récréatif fasse l’objet d’un système séparé du cannabis thérapeutique.

Un porte-parole de l’organisme assure que les médecins continueront à travailler avec les patients, mais que certains de ses membres ne sont pas à l’aise avec le fait de prescrire du cannabis, à cause du manque de recherches cliniques, d’information et de supervision réglementaire.

D’autres professionnels plaident, en revanche, pour le maintien de deux systèmes distincts, estimant que les médecins ont un rôle de « gardiens » à jouer. (…)

voir version intégrale

share/partager