Les virus phages, une alternative aux antibiotiques à nouveau considérée

Des bactériophages – ou phages – en train de tuer une bactérie. Kateryna Kon / Science Photo Library

(Sciences et Avenir avec Agence France-Presse) — Les autorités de santé françaises s’engage dans l’étude des phages, ces virus tueurs de bactéries, qui pourraient constituer une alternative importante face à la menace de l’antibiorésistance.

Après deux ans de traitements délivrés au compte-gouttes pour des patients en situation désespérée, la France semble s’engager de façon plus déterminée dans l’utilisation des phages, ou bactériophages, ces virus capables d’infecter et de tuer les bactéries multirésistantes.

Naturellement présents dans l’eau, « les phages viennent se coller sur les bactéries et les tuent de l’intérieur ». Ce sont des armes de « destruction massive de la bactérie », explique le Pr Frédéric Laurent, chef du service bactériologie de l’Hôpital de la Croix-Rousse à Lyon où l’AFP a pu suivre un traitement exceptionnel par phages. (…)

voir version intégrale

share/partager