Les évènements stressants vécus à l’âge moyen peuvent impacter la mémoire des femmes

(Raphaëlle de Tappie/ Pourquoi Docteur) — Actuellement, 50 millions de personnes sont atteintes de démences dans le monde et on enregistre près de 10 millions de nouveaux cas chaque année.

Dans 60 à 70% des situations, les patients souffrent d’Alzheimer (44 millions de malades). Et d’après l’Association pour Alzheimer, les femmes seraient bien plus concernées que les hommes.

En effet, une femme sur six développerait la maladie après l’âge de 60 ans contre un homme sur 11. Et, d’après une étude parue dans l’édition de juillet du International Journal of Geriatric Psychiatry, les femmes ayant eu des expériences de vie stressantes à un âge moyen seraient plus susceptibles de développer un déclin cognitif en vieillissant.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs ont utilisé les données collectées sur 909 étudiants américains de 1981 à 1983 dans cinq villes des Etats-Unis. 63% des participants étaient des femmes et l’âge moyen était de 47 ans au cours du suivi. Après avoir été enrôlés, les participants sont retournés voir les chercheurs pour des entrevues et des examens une fois en 1982, une fois entre 1993 et 1996, et une fois entre 2003 et 2004. (…)

voir version intégrale

share/partager