Le Canada manque souvent de médicaments et l’on ne sait pas pourquoi

(Jean-Philippe Guilbault/ Radio-Canada) — Des chercheurs sonnent l’alarme : depuis 2010, 10 % des médicaments en circulation au pays ont été touchés par au moins une pénurie, et peu de mesures sont prises pour en connaître les causes et en faire le suivi.

Que ce soit le cas des auto-injecteurs EpiPen au printemps et cet été, les médicaments génériques de la firme Novartis en 2012 ou le clobazam utilisé pour traiter l’épilepsie en 2016, le Canada a connu son lot de pénuries de médicaments.

Entre 2012 et 2017, 3733 médicaments ont été touchés par une pénurie, selon un rapport déposé en juin dernier par l’Institut C.D. Howe. Il s’agirait du premier recensement détaillé des pénuries de médicaments au Canada, selon les chercheurs, qui critiquent d’emblée le manque de rigueur de Santé Canada envers les fabricants pharmaceutiques. (…)

voir version intégrale

share/partager