Des taux plus élevés de virus chez les jeunes enfants qui ont la COVID-19

Les provinces canadiennes ont rouvert les services de garde progressivement au courant de l’été. Photo : Radio-Canada / Christian Milette

(Radio-Canada) — La concentration de matériel génétique du coronavirus détectée dans les voies respiratoires supérieures d’enfants de moins de cinq ans infectés est de 10 à 100 fois plus élevée que celle trouvée chez des enfants plus âgés et des adultes, selon une étude américaine publiée cette semaine.

Même si elle ne portait pas sur la transmission du virus, mais bien sur sa concentration chez les personnes infectées, cette petite étude, réalisée entre le 23 mars et le 27 avril dans un hôpital de Chicago, vient complexifier le tableau concernant le rôle des enfants comme vecteurs dans la pandémie de COVID-19.

Les chercheurs, qui ont publié leurs résultats dans la revue JAMA Pediatrics, ont mené des tests de dépistage avec prélèvement nasal sur 145 patients, souffrant d’une forme légère à modérée de la COVID-19, une semaine après l’apparition de leurs premiers symptômes.

Les patients étaient divisés en trois groupes : 46 enfants de moins de cinq ans, 51 enfants âgés de 5 à 17 ans et 48 adultes entre 18 et 65 ans. (…)

voir version intégrale

share/partager