COVID-19: femmes enceintes, isolez-vous des nouvelles angoissantes

Martine Lapointe, enceinte de 13 semaines et mère de quatre autres enfants, Faysal (5 ans), Nadir (3 ans), Noor (7 ans) et Hanna (1 an), devant leur maison. PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

(Catherine Handfield/ La Presse) — Suzanne King pense beaucoup aux femmes enceintes ces jours-ci.

Selon le peu de données existantes, les femmes enceintes ne semblent pas plus à risque de contracter le coronavirus que le reste de la population, ni d’en développer une forme sévère.

Ce qui préoccupe la psychologue Suzanne King, c’est plutôt le stress que subissent les femmes enceintes en cette crise de la COVID-19.

Les travaux de Suzanne King portent sur le développement des enfants ayant été exposés au stress maternel pendant la grossesse, lors de désastres naturels. Le plus célèbre est le Projet verglas, initié lors de la crise du verglas au Québec en 1998. Les enfants du verglas sont plus sujets à présenter différents problèmes, comme l’obésité. (…)

voir version intégrale

share/partager