95 % des êtres humains possèdent des cellules mutantes

(Céline Deluzarche/ Futura Santé) — Les 30 000 milliards de cellules du corps humain possèdent a priori toutes le même patrimoine génétique, issu du zygote initial de la fécondation. C’est ce qui fait que l’ADN de chacun est unique. Au cours du temps, des mutations peuvent toutefois altérer certaines cellules et constituer des groupes de « clones mutants » avec un ADN légèrement différent de celui d’origine.

Ce processus constitue l’une des causes du cancer et du vieillissement. Normalement, il existe des mécanismes biologiques censés prévenir et éliminer des anomalies lors de la mitose, mais il arrive que ces derniers soient inactivés, ce qui peut alors conduire à ces cellules somatiques tumorales.

En réalité, les mutations anormales concernent une population bien plus large que les patients cancéreux, révèle une étude publiée le 7 juin dans la revue Science. Keren Yizhak, du Broad Institute du MIT et Harvard et ses collègues ont analysé l’ARN de plus de 6 500 tissus de 488 personnes saines, issus de 29 organes différents, et ont découvert que 37 % de ces échantillons étaient porteurs de mutations recensées dans l’Atlas du génome du cancer (The Cancer Genome Atlas en anglais ou TCGA) qui catalogue les mutations génétiques des tumeurs. Et cela concerne la quasi-totalité des gens : 95 % des individus sont porteurs d’un de ces groupes de cellules mutantes. (…)

voir version intégrale

share/partager